→ 25 génies des affaires qui ont changé le monde - De Warren Buffett à Mark Zuckerberg - Deuxième partie ★ Chef de Projet Malin

25 génies des affaires qui ont changé le monde – De Warren Buffett à Mark Zuckerberg – Deuxième partie

Voir la fiche Amazon du livre 25 génies des affaires qui ont changé le monde - De Warren Buffett à Mark Zuckerberg

Voir sur Amazon

Suite de l’article précédent sur les 25 personnalités qui ont changé ou du moins marqué le monde :

Bill GatesMicrosoft : il a prédit en 1975, un ordinateur dans chaque maison ; à 17 ans il vend son premier programme à son école ; Amazon existe depuis un an lorsqu’il déclare qu’Internet est en réalité « de la plus haute importance » ; et surprenant, par l’intermédiaire de sa fondation, il a « convaincu les industriels de la santé, d’ouvrir leur bibliothèque de molécules à leurs concurrents pour faire progresser la recherche » (Bill Gates réunit 13 laboratoires contre les maladies tropicales négligées).

David OgilvyFou de publicité : à 25 ans il écrit Théorie et pratique de vente de la cuisinière Aga, Fortune qualifia le livre de « meilleur manuel de techniques de vente jamais écrit »; il considère que les consommateurs sont intelligents et qu’il ne faut pas les traiter comme des idiots ; concernant la pub « Si ça ne fait pas vendre, ce n’est pas créatif », « Ne concevez jamais une annonce que vous ne voudriez pas que vos enfants voient » ; il travaille pour Gallup (à l’origine des livres des Points forts et Well-being) ; il construit en un temps record la 10ème plus grosse agence de publicité au monde ; et 12 ‘Appalling’ Copywriting Tips From David Ogilvy, The Original Mad Man.

Meg WhitmaneBay : elle est embauchée comme PDG quand eBay ne compte que 40 employés en 1998, 10 ans plus tard, celle-ci compte plus de 10000 employés ; croissance supérieure à celles de Microsoft, Dell ou Amazon ; le nom eBay est un second choix car Echobay est déjà pris ; « elle est persuadée que les dirigeants d’eBay doivent être proches des utilisateurs et elle stipule alors que les cadres doivent se prêter au jeu des enchères régulièrement pour mieux comprendre les problèmes que peuvent rencontrer les utilisateurs ». Elle est à la tête d’HP aujourd’hui : Trois femmes à la tête des leaders mondiaux.

Mark ZuckerbergFacebook : difficile de retenir quelque chose de plus tant Facebook occupe les médias, je retiens quand même qu’il a été capitaine de l’équipe d’escrime et qu’il risque d’être le plus jeune milliardaire de tous les temps avec l’introduction en bourse prévue en 2012 avec les principales données du rapport d’introduction.

Howard SchultzStarbucks : il commencer par travailler chez Starbucks, propose un concept de café qui marche bien mais ne parvint pas à convaincre la direction de poursuivre cette activité, il démissionne et crée Il Giornale et rachète finalement Starbucks 5 ans après avoir rejoint Starbucks initialement ; il rachète un club professionnel de basket, les Supersonics de Seattle mais cette tentative de management sportif est un échec cuisant. A lire également : Le patron de Starbucks se voit en sauveur du rêve américain.

Jack WelchGeneral Electric : un doctorat  en ingénierie chimique en poche, il est embauché chez General Electric (GE) en 1960, un an après il pose sa démission mais est finalement rattrapé par son mentor et décide de rester. Il monte les échelons même si en 1963 il fait sauter une usine de composants plastiques. Il devient vice-président en 1972, en 1981 PDG .. Il met en place un management plutôt radical : les 20% meilleurs  sont récompensés, les 10% les moins performants sont mis à la porte .. Il est surnommé Neutron Jack car ses licenciements massifs sont comparables à l’effet d’une bombe à neutrons. Sous sa direction, GE est devenue la compagnie la plus grande et la plus admirée du monde .. Et il y a même un Jack Welch Management Institute.

Michael DellDELL (!) : son idée est de vendre des ordinateurs directement aux consommateurs sans passer par des intermédiaires. A 12 ans, il gagne 2000 dollars en montant ses propres enchères de timbres dont il fait la publicité dans un journal philatélique. Sa société fait partie du top 500 de Fortune en 1992 avant même le boom d’internet. Et après presque 30 ans sur le matériel, il s’aventure dans le logiciel : Dell met sur pied une division logicielle.

Tom PetersGourou du management : Le prix de l’excellence (In Search of Excellence : Lessons from America’s Best-Run Companies), son bestseller sur le management, est tiré à 3 millions d’exemplaires, 43 entreprises qui ont atteint l’excellence y sont décrites. Il dira par la suite qu’il est entré dans le conseil en management par hasard. Il est fortement critiqué voire même controversé, tenant plus du show-man que du conseiller en management. Beaucoup de ressources diverses (PDF, powerpoint de ses séminaires, etc) sur son site http://www.tompeters.com, certaines présentations sont plutôt directes et flashy !

Herb KelleherSouthern Airlines : il a créé le concept de compagnie aérienne Low-Cost. Le patron de Ryanair s’est très largement inspiré du modèle de Southern Airlines après avoir visité la compagnie .. C’était jusqu’à il y a peu la plus importante compagnie aérienne en nombre de passagers, et en 2010 était bénéficiaire pour la 37ème année consécutive. Il est régulièrement élu meilleur PDG d’Amérique et prône un management par l’amour : « Vos salariés viennent toujours en premier et s’ils sont bien traités, eux-mêmes traiteront bien le monde extérieur. Celui-ci réutilisera vos produits et vos actionnaires seront contents ! ». Effectivement, à voir cette vidéo sur youtube, il a l’air d’être un sacré personnage ..

Andrew GroveIntel : il publie une autobiographie (Swimming Across) qui raconte une histoire difficile, échappant au nazisme et à la répression russe. Son talent réside dans l’organisation industrielle. Au début de l’aventure Intel, on trouve un certain M. Moore à l’origine de la fameuse loi.  Il est surnommé le « sergent instructeur d’Intel » ou « le général prussien ». L’un des aphorismes les plus célèbres : « Seuls les paranoïaques survivront » (Only the Paranoid Survive) qu’il utilisera comme titre pour l’un de ses best-sellers. Le passage du « 486 » au « Pentium » est dû à une loi interdisant l’utilisation des chiffres comme noms de marque. A lire : How America Can Create Jobs

George Sorosspéculateur .. : C’est l’homme qui a fait sauter la banque d’Angleterre dans les années 1990 : « Pour résumer, il parie dix milliards de livres que la livre va perdre face au Deustschmark. Sa théorie est que la monnaie britannique a été surévaluée lors de son introduction sur le Système monétaire européen […] et que la situation est intenable ». Malgré les efforts du gouvernement britannique, la livre est dévaluée et Soros fait une plus-value d’un milliard de livres .. Il fait également le pari de l’éclatement de la bulle internet mais un an trop tôt et perd des centaines de millions de dollars. A lire (et voir sur youtube, lien dans l’article) une de ses dernières interventions Soros craint pour l’Europe un avenir à la hongroise.

Akio MoritaSony : Il est l’un des plus fervents défenseurs de l’ouverture du Japon à l’international. Le premier magnétophone lancé en 1950 n’intéresse personne avant qu’on ne montre son utilité à des greffiers . En 1952, il achète pour 25000 dollars les droits d’utilisation du transistor et quelques années plus tard sort la première radio de poche au monde, la première télé à transistor puis la télé couleur Trinitron. En 1979, Sony développe le produit Walkman qui se vendra à 230 millions d’exemplaires. Une interview en 3 parties de Akio Morita est disponible sur youtube.

Quelques points communs de leur réussite

Un livre intéressant donc pour les biographies remplies d’anecdotes qu’on découvre ou redécouvre, on regrettera le manque de liens entre ces personnalités, mise à part dans l’introduction, une analyse croisée aurait été intéressante, une recherche de points communs pour faire resortir une tendance. Néanmoins, les différents parcours apportent du recul sur ces génies des affaires.

Voici quelques points communs qui me viennent après ce passage en revue :

  • Une boîte peut devenir un succès que ce soit avec un management par la peur ou par « l’amour » ;
  • On retrouve souvent des débuts difficiles que ce soit personnellement ou professionnellement ;
  • Il y a souvent eu un tournant, une grande décision à prendre à un moment donné dans l’histoire et qu’il fallait absolument réussir ;
  • Ils sont pour beaucoup devenus philantropes, ils auraient pu faire être chose après tout .. ;
  • Certains sont revenus au poste de PDG pour reprendre les choses en main quand le bateau ne maintenait plus le cap ;
  • Pour beaucoup il s’agit d’écouter ses clients et d’exiger un niveau de qualité élevé ;
  • Ils ont souvent une vision long terme, au delà des crises, tendances et modes ;
  • Ils n’ont pas forcément eu l’idée originale mais ont été de brillants suiveurs ou développeurs de l’idée.

Ce ne sont pas des modèles parfaits dans tous les aspects mais il y a certainement quelque chose à retenir ..

Quelques liens pour finir :

– Les secrets d’autres entrepreneurs

– 5 leçons de chefs d’entreprises qui ont changé le monde

– Il n’y a pas de CDI chez Facebook

 

Mots-clés recherchés :

  • les grands hommes de lhistoire du monde pdf
  • le monde des affaires pdf
  • mark zuckerberg pdf
  • mark zuckerberg entrepreneur pdf
  • histoire des grands hommes daffaires pdf
  • livre sur les affaires pdf
  • <<25 hommes des affaires qui ont changé le monde de warren à mark z>>
Cet article a été posté dans Livres, Management.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous allez mettre un commentaire humainement intelligent : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Evaluez votre projet
en 15 minutes chrono !

Téléchargez ma CHECK-LIST pour EVALUER l'état de votre projet, détecter les problèmes et reprendre le CONTROLE !