→ Fais attention à ta marge projet ! ★ Chef de Projet Malin

Fais attention à ta marge projet ! .. euh non, ton taux de marque !

« Cela ne s’appelle pas la marge mais le taux de marque »

Mince, mais qu’est-ce qu’il me raconte ?

J’ai reçu un email d’Eric il y a quelques semaines. Il me disait que dans le jeu de simulation, je parle de marge projet mais qu’en fait il faudrait plutôt parler du taux de marque, si l’on se réfère à la formule décrite :

(Prix de vente – Coût de revient) / Prix de vente x 100

Je pensais faire un abus acceptable en parlant de marge au lieu de taux de marge mais force est de constater qu’il s’agit plus d’une erreur qu’autre chose !

Je demande donc à mon ami google de m’apporter quelques explications supplémentaires, je recroise l’information sur plusieurs sites, c’est bien du taux de marque qu’il s’agit !

Reprenons donc depuis le début.

La marge du projet

La marge du projet, c’est la différence entre le prix de vente (pour un projet au forfait, à prix fixe) et le coût de revient du projet :

Marge = Prix de vente – Coût de revient

Je vends un projet à un client 100 K€, il m’a coûté 80 K€ de le réaliser, il me reste 20 K€ de marge en fin de projet. Cette marge de fin de projet peut-être différente de la marge initiale. C’est d’ailleurs généralement le cas à moins d’avoir une boule de cristal qui marche.

chaussette-biere

La marque c’est JPP mais je n’ai rien à voir là-dedans …

Eh oui, au début on fait une estimation de coût, un chiffrage, et on prend une marge sur ce chiffrage avant d’annoncer un prix au client. On réalise le projet, on a plus ou moins de retard, cela nous a demandé plus ou moins d’effort que prévu, il y a peut-être eu des dépenses non prévues, bref. En fin de projet donc, la marge c’est en gros ce qu’il me reste du budget vendu.

Bien.

La marge est un montant qui n’a que peu de sens s’il est considéré tout seul : si je fais 100 euros de marge sur un projet à 10000 euros, y’a pas de quoi pavaner, sur une paire de chaussettes vendue sur leboncoin, vous devriez changer de métier et faire commercial .. (non je plaisante 😉 ).

Donc pour que l’information ait du sens, on inclut une deuxième information, celle qui permet d’avoir la référence, l’ordre de grandeur, le point de comparaison.

Le taux de marque

Si on rapporte la marge du projet au prix de vente du projet, on obtient ce qu’on appelle le taux de marque (merci Eric).

Dans mon projet à 100 K€, si je finis le projet (après la période de garantie s’il y en a une) avec 20 K€ de budget, j’ai donc un taux de marque à 20% :

Taux de marque = (Prix de vente – coût ) / prix de vente x 100 = marge / prix de vente x 100

En terme de suivi et de pilotage c’est plutôt intéressant, on peut comparer la marge courante le taux de marque courant du projet avec le taux de marque initial et voir si on est dans les clous ou pas. On pourrait très bien suivre les coûts également.

Et si l’on est objectivé à l’augmentation de la marge des projets, cela permet de voir si l’on va toucher son salaire variable ou pas à la fin de l’année.

Cela peut permettre également de définir un seuil en dessous duquel on va escalader vers le directeur de projet.

Commercialement, on peut également se fixer une limite quand on ampute un peu la marge et définir un seuil à partir duquel on va aller voir le client pour renégocier le bout de gras. Ce n’est pas l’idéal mais ça se fait.

Une question de vocabulaire

Bizarrement, j’ai toujours appelé « marge » ce qui s’appelle en réalité le « taux de marque ». Je savais pertinemment que la marge était un montant absolu et que c’était un abus de langage de l’évaluer en pourcentage, mais c’était le jargon utilisé presque partout où je suis passé.

Je me souviens avoir discuté deux ou trois fois avec d’autres chefs de projets ou directeurs de projet sur la notion de rentabilité du projet. Ils appelaient rentabilité ce qui était en fait le taux de marque. Si on suit scrupuleusement la définition, c’est évidemment incorrect. Mais en discussions de tous les jours, tout le monde se comprenait (espérons …).

J’ai à de multiples occasions travaillé sur des modèles de fichiers et sur des outils développés spécifiquement pour le  suivi de projet. Et à chaque fois, il y avait débat sur les notions et les indicateurs de marge, rentabilité, etc. Il y avait un décalage entre le jargon de tous les jours, le vocabulaire au sein de l’entreprise voire au sein du projet, et la définition théorique, la loi, la vérité absolue, la page wikipedia ! :-).

Quoique, compte tenu des pages de discussions wikipedia sur les pages « taux de marge » et « taux de marque », apparemment, personne n’est d’accord .. alors on n’est pas sorti ..

Donc mon conseil …

Comprenez ce que vous faites !

Quel scoop ! Oui, je suis allé le chercher loin ce conseil-là.

Mais combien de chefs de projets utilisent des indicateurs sans les comprendre, combien de fois on leur met entre les pattes des outils de suivi projet qui ne leur apportent rien en termes de pilotage.

Les indicateurs sont des outils d’aide à la décision, ce n’est pas qu’un reporting de type contrôle de gestion pour la hiérarchie. Je vous renvoie au serious game du chef de projet pour bien comprendre cela.

Donc comprenez ce qu’on vous demande comme information, méfiez-vous du vocabulaire et vérifiez vos formules avec votre hiérarchie.  Il est toujours bon de creuser ce qu’on entend exactement, ça peut faire passer pour une andouille mais ça peut éviter de nombreux malentendus !

confucius-sot-question

Conclusion, maîtrisez ce que vous manipulez comme indicateurs surtout si vous prenez des décisions à partir de ces derniers.

Avez-vous une anecdote à partager sur des indicateurs projet ?

Comme toujours, un « like », un tweet ou autre partage ça fait toujours plaisir au blogueur, à vous de jouer, ça se passe à gauche de l’écran !

Cet article a été posté dans Gestion de projet.

8 réponses à Fais attention à ta marge projet ! .. euh non, ton taux de marque !

  1. Rémi dit:

    Merci pour la précision !

  2. Eryck dit:

    Bonjour,

    autant je connaissais et connaissais la différence entre Marge (en Euros) et le Taux de Marge (en %), autant je n’vais jamais entendu parler de Taux de MARQUE !

    Eryck

  3. barloy dit:

    Bonjour,

    Idem que pour Eryck,
    tout est décrit dans ce lien également : http://leblogdudirigeant.com/gestion-commerciale-calcul-marge-brute-taux-marque/

  4. Eric dit:

    Bonjour,

    pour compléter ces explications, voici un petit moyen mnémotechnique pour se souvenir du mode de calcul de chaque taux :

    Taux de marge = marge / coût de revient x 100
    => si on note que « Marge » est un prénom féminin (et que l’on adopte un raisonnement de macho), on se souviendra aisément que les femmes ont une propension naturelle à acheter

    Taux de marque = marge / prix de vente x 100
    => à l’opposé du précédent raisonnement, on peut se dire que « Marc » (un homme) aura plutôt tendance à vendre

    Ça n’est pas bien malin de généraliser. Mais ça m’aide à m’en souvenir. ;o)

  5. tewoz dit:

    Merci pour la précision, mais au final, le plus important, c’est de gagner de l’argent. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous allez mettre un commentaire humainement intelligent : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Evaluez votre projet
en 15 minutes chrono !

Téléchargez ma CHECK-LIST pour EVALUER l'état de votre projet, détecter les problèmes et reprendre le CONTROLE !