→ Apprendre la gestion de projet en 11 minutes en préparant des pâtes ! ★ Chef de Projet Malin

Apprendre la gestion de projet en 11 minutes en préparant des pâtes !

Le bon sens et la logique de la gestion de projet reposent sur des principes simples. On retrouve ces principes dans tout un tas de situations de la vie quotidienne et je vais en détailler une dans cet article : la préparation des pâtes ! Oui, oui, je vous assure ! 🙂

Alors rien de bien sorcier d’un point de vue culinaire mais tellement riche d’apprentissage d’un point de vue gestion de projet. Vous allez découvrir pourquoi.

Et si on mangeait des pâtes ?

Madame et Monsieur reviennent de weekend et découvrant un réfrigérateur vide, décident de préparer des pâtes. Monsieur met de l’eau à chauffer pendant que Madame consulte ses emails. Monsieur place les pâtes dans la casserole et enclenche le compte à rebours de 11 minutes (temps de cuisson affiché des pâtes) avant de monter à l’étage rejoindre Madame. 11 minutes plus tard, la sonnerie retentit et Monsieur descend à la cuisine pour sortir les pâtes.

Il arrive dans la cuisine, coupe le feu, prend la casserole en main et … cherche la passoire. Elle se trouve dans le placard. Il repose la casserole, récupère la passoire et finit par réussir à égoutter les pâtes. Il s’apprête à les verser dans les assiettes … qui sont dans le tiroir du bas. Il repose la passoire sur la casserole, sort 2 assiettes et demande au passage si Madame veut du fromage. « Oui du râpé, beaucoup hein STP ! ». Il sort donc la mozarrella, et commence à râper une couche épaisse de fromage.

Il retourne à la passoire et se met à verser les pâtes dans les assiettes. Mais ce sont des spaghettis, il faut donc entre les deux assiettes, récupérer ce qui déborde avant de verser dans la deuxième assiette. Il ouvre donc le tiroir à couverts à proximité et ne trouve pas de couverts .. Ils sont tous sales en attente dans le lave vaisselle .. Il pose en équilibre la passoire dans la deuxième assiette qu’il a rapproché de la première, récupère une fourchette, la lave et reprend la phase de transfert passoire vers assiette.

Il ajoute un filet d’huile d’olive, sort une deuxième fourchette du lave-vaisselle, la lave et remonte à l’étage avec les deux assiettes.

Résultat final : les pâtes ne sont pas assez cuites et surtout elles sont froides. Du coup, le fromage n’a pas fondu en-dessous non plus. Madame et Monsieur ne sont pas vraiment satisfaits de leur repas.

Euh .. où veux-tu en venir Jean-Philippe ?

C’est l’histoire d’une chef de projets qui prépare des pâtes …

Revenons en arrière, partons de l’étape où l’eau bout ..

Estimation et planification

Madame identifie les pâtes à cuire et estime le temps de cuisson indiqué sur le paquet : 11 minutes. Bien. Elle compare ça avec son expérience et demande à un expert ce qu’il en pense. Le retour d’expérience est le suivant : « Attention, ce sont des pâtes semi-complètes, il faut peut-être les laisser cuire un peu plus longtemps. Dans le doute, faut goûter. »

Ok, donc elle met les pâtes dans l’eau et lance le compte à rebours pour cette tâche critique de cuisson. Elle préfère avoir un peu de marge en délai et ne met que 10 minutes. Ce qui lui laissera le temps de revenir à la cuisine tranquillement et de parer à un éventuel imprévu.

Préparation de la livraison

Elle en profite pour préparer la passoire et la placer près de l’évier. Elle sort deux assiettes, les dispose l’une à côté de l’autre et pas trop loin de l’évier. Un petit coup d’oeil aux couverts, mince le tiroir est vide. Deuxième option : le lave-vaisselle. Il n’a pas tourné. Madame en sort donc deux fourchettes qu’elle lave et positionne à côté des assiettes. Ok, l’environnement de livraison est prêt !

Si vous êtes adepte de la série télévisée The Big Bang Theory, vous connaissez certainement Sheldon Cooper, qui, lorsqu’il passe commande pour son repas, a une liste d’exigences plutôt longue et précise .. Elle demande donc à Monsieur de spécifier s’il veut du fromage et / ou de l’huile d’olive. Uniquement de l’huile d’olive. Elle sort la bouteille et la place à côté des assiettes. Quant à elle, elle sort le fromage et commence à râper une couche épaisse comme elle les aime. Elle remet le fromage au frais et vérifie l’avancement en jetant un oeil au compte à rebours : encore 6 minutes.

Bien, tout est prêt, un coup d’oeil aux pâtes pour les remuer puis Madame remonte rejoindre monsieur.

Livraison en production

La sonnerie retentit. 10 minutes sont écoulées. Il reste 1 minute de cuisson en théorie. Madame finit de relire son email et descend tranquillement à la cuisine. Elle décide de tester la cuisson des pâtes en en goutant une ou deux. Pas encore cuites. Elle prévient Monsieur qu’il manque encore une ou deux minutes. Elle en profite pour vérifier que tout est prêt, ranger le sachet resté sur le côté, remuer les pâtes et grignoter un ou deux morceaux de fromage de son assiette. Elle regarde l’heure, reteste les pâtes et décide de les sortir.

Elle verse une première portion, récupère une fourchette à proximité et verse la deuxième portion. Elle ajoute le filet d’huile d’olive, repositionne les fourchettes dans les assiettes et monte le tout à l’étage.

Les pâtes sont bien cuites, bien chaudes pour faire fondre le fromage .. Madame et Monsieur sont satisfaits.

Le cas du transfert de responsabilité

Imaginons que Madame mette de l’eau à chauffer puis monte à l’étage et demande à Monsieur s’il peut s’occuper de la suite. Que doit faire Monsieur ? demander un état de la situation. Par exemple, est-ce que l’eau des pâtes a été salée ? les assiettes sont-elles prêtes ? etc.

Faut-il planifier en détail la préparation des pâtes ?

Non 🙂 Mais vous comprenez mieux l’analogie que je fais avec la gestion de projet ?

C’est typiquement un contexte où l’on peut voir si quelqu’un a naturellement des réflexes de chef de projet. Cela ne veut pas dire qu’il ou elle sera un chef de projet hors pair ou bien que quelqu’un qui n’a pas ces réflexes sera forcément un mauvais chef de projet. Mais cela peut dénoter une prédisposition pour les compétences requises (je vous renvoie également vers la notion de points forts que j’ai déjà abordée il y a quelques temps dans un article).

Je suis curieux de connaître votre avis ! 🙂 Laissez-moi un commentaire !

NB: suite à certaines remarques autour du fromage, je tiens à préciser qu’il s’agit de mozzarella que l’on peut râper ou déjà râpée, ce qui se fait en Nouvelle-Zélande et ailleurs mais l’analogie fonctionne très bien avec du gruyère si jamais cela choque .. 

Cet article a été posté dans Gestion de projet.

40 réponses à Apprendre la gestion de projet en 11 minutes en préparant des pâtes !

  1. Pingback: NETil, des nouvelles agiles | Comment bien gérer ses projets ? NETil est en train de mettre en place un système améliorer de suivii

Répondre à Patrick Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier que vous allez mettre un commentaire humainement intelligent : * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.