→ Any Ideas - Chef de projet malin | Articles

La raison scientifique derrière l’inefficacité du multi-tâches et 2 astuces pour compenser

Je pense que tout le monde est conscient que le multi-tâches véritable est un fantasme dans le monde du travail.

A moins que vous puissiez effectuer l’une de ces tâches de manière complètement automatique, c’est impossible de réaliser deux tâches (professionnelles) simultanément.

Aspirant Chanteur ... désolé

Aspirant Chanteur … désolé

Bien sûr, on peut écouter de la musique en repassant sa chemise, ou bien chanter du Claude François en passant l’aspirateur.

Mais je vous mets au défi de mettre à jour le planning de votre projet et d’écrire un email à votre client en même temps (avec un seul clavier).

Bien ! alors qu’entend-on plus généralement par multi-tâches ? c’est basculer d’une tâche à l’autre très rapidement. Donnant ainsi le sentiment que vous êtes en train de faire plusieurs choses à la fois et d’être peut-être plus efficace et performant !

Un peu comme un processeur d’ordinateur qui va travailler quelques micro-secondes sur un programme A puis il va travailler quelques micro-secondes sur un programme B, et ainsi de suite, donnant ainsi l’impression d’être multi-tâches puisque tout va très vite (je caricature, vous voyez l’idée, merci de ne pas me laisser des commentaires assassins sur les architectures ou le fonctionnement de micro-processeurs !).

Vous pensez être multi-tâches ET performant ?

Lire la suite »

Laisser un commentaire

Voici comment (enfin) percer comme chef de projet

Avant toute chose, personne ne recrute un chef de projet débutant.

Ce type de poste est d’abord proposé à des personnes travaillant déjà dans l’entreprise et qui ont la confiance du management sur d’autres responsabilités. Par ailleurs, on leur confie le plus souvent des projets secondaires à faibles portée et visibilité, simplement pour limiter le risque.

Donc, si déjà en interne, ils tâchent de limiter le risque avec des personnes connues, pensez-vous qu’ils vont prendre quelqu’un d’extérieur ET débutant ?

Peut-être, s’ils n’ont pas le choix mais ça reste rare.

Alors comment renforcer votre expérience de gestion de projet avant de postuler pour un « vrai » poste de chef de projet ?

La technique secrète des chefs de projets auto-promus

Le moyen de percer comme chef de projet c’est d’utiliser votre poste actuel comme effet de levier.

Devenez un chef de projet au sein du poste que vous occupez.

Même si officiellement ce n’est pas le cas et que ça ne prend pas tout votre temps. N’importe quel poste peut se transformer en un poste avec de la gestion de projet.

botte secrete

« Il n’y a pas d’ingrédient secret, c’est juste toi. »

En fait, si vous regardez de près votre poste actuel, vous noterez que vous enchaînez déjà les petits projets ou sous-projets sur un projet à plus long terme. La plupart du temps, vous vous managez vous-même, vous êtes responsable de votre périmètre à vous.

Et en prêtant plus d’attention à ce que vous faites, vous pourriez séparer les activités de chef de projet de celles de votre poste « normal ».

Et en pratique, je fais comment ?

Je vous suggère du coup de formaliser vos activités de gestion de projet. Comment ? en suivant une méthodologie même si vous personne ne vous demande de le faire.

Lire la suite »

1 Commentaire

« L’expérience de chacun est le trésor de tous »

C’est ce que j’ai répondu à l’interview que le site Kokoroe m’a proposée pour parler du blog.

La citation est de Gérard de Nerval, je trouve que cela résonne avec la vision de leur site et cela reflète bien la philosophie de ce que je souhaite partager sur ce blog.

Et vous découvrirez dans cette interview, la direction que je prends pas à pas en élargissant mon accompagnement à des problématiques plus personnelles !

Excellente lecture !

1 Commentaire

LA question à poser pour savoir ce que doit contenir un document projet

On me demande souvent ce qu’il faut mettre dans un cahier des charges, dans un document de spécifications, dans un plan projet, …  Et à lire la manière avec laquelle c’est demandé, je devine souvent que c’est un facteur de stress !

  • Est-ce que j’ai oublié quelque chose ?
  • Est-ce que je dois mettre une section « là-dessus » ?
  • Et cette partie-là, on s’en fiche ou pas ?

D’ailleurs, les questions que je reçois reflètent souvent cette incertitude : je dois écrire un document XXX, pouvez-vous m’aider ?

On ne peut pas faire plus vague !

Et, si en plus, ce document est utilisé dans le cadre d’un projet client – prestataire, l’incertitude augmente !

Bien sûr, si vous avez un modèle de document disponible au sein de l’entreprise, vous vous posez moins de questions, mais lisez tout de même la suite, …

Erreur commune : s’arrêter au titre du document

Et souvent, on se cache derrière le titre du document. Sous prétexte que c’est un titre de document connu, on ne pose pas vraiment de questions sur ce qu’il doit contenir. Manquerait plus qu’on passe pour quelqu’un d’incompétent !

Lire la suite »

1 Commentaire

5 conseils en cas d’échec à l’examen Prince2 Practitioner

Voici le message que j’ai reçu il y a quelques semaines :

« Je viens de passer l’exam practitioner et je n’ai eu que 36/80 (Failed), j’ai fait 2 examens blanc et l’exam officiel et je n’arrive pas terminer l’examen dans les temps (je trouve qu’il y a trop de texte à lire et 2 min par réponse c’est vraiment court), j’ai toujours 15-20 questions que je n’arrive pas à terminer dans le temps imparti, est-ce que vous avez une technique à me donner, et si vous avez des exemples d’examen blanc je suis preneur car je veux le repasser dans 1 mois. »

methode_prince2

contient des QCM d’entraînement

Pour les exemples de question, ça vaut peut être le coup d’investir dans ce bouquin : La méthode Prince2. Vous pouvez toujours le revendre d’occasion ensuite.

Autant l’examen Foundation est relativement facile, autant le Practitioner requiert une vraie préparation.

Voici ce que me disait Christophe que j’ai suivi pour son examen :

« […] de mémoire de certif (depuis 1990, j’ai à peu près tout passé, de Windows par Novel, Serveur Notes, Cobol, ITIL, Cisco …), c’est bel et bien le plus dur que j’ai jamais fait […] »

Donc ne prenez pas cet examen à la légère, passez en mode bachottage et investissez-y du temps !

Mais que faire si vous venez de le passer et que vous n’avez pas réussi à obtenir la certification ?

Je suis allé demander quelques conseils à mon ami Olivier Boisne de l’organisme de formation CertYOU (voir également l’interview Comment profiter à fond d’une formation Prince2 ou PMP) et je les ai commentés.

1. Préparez bien votre livre

comment utiliser les post-its pour Prince2

Des mini post-its de couleur pour accéder aux rapidements aux différentes sections.

« Cet examen practitionner est à « livre ouvert » c’est à dire que le livre officiel de la méthode PRINCE2 est autorisé. Il faut donc préparer son livre avec des post-its ou des marques-pages pour retrouver les pages des descriptions de processus plus rapidement », conseille Olivier.

Lire la suite »

Laisser un commentaire

Evaluez votre projet
en 15 minutes chrono !

Téléchargez ma CHECK-LIST pour EVALUER l'état de votre projet, détecter les problèmes et reprendre le CONTROLE !